Mada mais qu’est-ce qu’on attend ?

Je viens de voir une vidéo qui m’a donné des frissons.

Au Bénin, Kémi Seba et ses acolytes ont ouvert un centre commercial Afro. Déjà, un « Félicitations ! » s’impose. Voir des membres de ma communauté bâtir ne peut que motiver tout NEGAKTIF qui se respecte !

Et bien sûr, pour ceux et celles qui me connaissent, vous savez déjà, une question est venue frapper à ma porte : « Quels sont les facteurs qui nous empêchent de faire de même chez moi, en Martinique ? »

Je ne saurai répondre seul à cette question mais ne pas tenter d’y répondre n’est pas NegAktif mdrrrr

« Quels sont les facteurs qui nous empêchent de faire de même, chez moi, en Martinique ? »

Selon moi, il serait judicieux d’analyser cela sous plusieurs angles.

1 Que savons nous faire pour nous-mêmes par nous-mêmes ?

2 Qui à le monopole et qui sont les concurrents locaux ?

3 Quels sont les moyens et outils dont nous disposons ?

4 Quels sont nos freins ?

5 Quels sont les freins ?

6 Comment y remédier ?

1 Nous avons la chance d’être connectés à la Nature. Nous avons la chance de bénéficier d’une faune et d’une flore qui ne reflètent que richesses, énergies et bien être. Oui le « que » n’a même pas sa place… Les martiniquais et martiniquaises ne nieront pas ce que je vais confirmer à 99,99% : niveau bouffe et boissons, on sait y faire😁 Répertorier tout ce qu’on sait faire avec nos richesses locales serait très intéressant… À méditer !

2 Le monopole est détenu par les dits « békés », n’hésitez pas à me corriger dans vos commentaires, si je me trompe. Je ne demande qu’à apprendre🧠. Les concurrents, selon moi, cela doit être évident, en premier lieu, c’est Nous ! Oui, Nous car rien ne m’oblige à toujours tout acheter chez « le monopole ». Donc créer un annuaire 100% sans « le monopole » serait très intéressant même plus qu’ intéressant…

Quant aux autres concurrents, comment créer un vrai contact à court, moyen et long terme ? Surtout long terme, hein ! Car une fois les contacts ficellés, la question est : « Comment recevoir et envoyer ? » Donc répertorier tous ces contacts prêts à rester fidèles à nos liens et à l’ambition qui nous animent…

3 Les moyens et les outils dont nous disposons sont la mer, la terre et NOUS-MÊMES ! À cela j’ajoute internet, bien sûr. Certaines stratégies sont déjà mis en place comme réduire les intermédiaires entre fournisseurs et acheteurs. Si tu sais faire une liqueur de coco, je privilégierai ton contact au lieu de me taper des embouteillages monstrueux pour aller chez « le monopole ». En fait, je ne t’apprends rien… Idem pour le maçon, le mécano, le traiteur etc… Calme toi, je ne suis pas dupe, je sais bien qu’il y a des « mais » mais ça ne m’empêche en rien de valoriser les plus sérieux et efficaces de chez nous.

Le but n’est pas de rattraper les 400 ans d’avance que le monopole a sur nous. Le but est de penser à Nous avant tout. Oui c’est possible !

4 Nos freins ? Nous-mêmes, du moins tous ceux et toutes celles qui ont fait du « mais » un médicament placébo. Tous ceux et toutes celles qui préfèrent le déni aux vérités. Tous ceux et toutes celles qui savent qu’ils n’auront pas le courage de bouger pourtant je suis persuadé qu’ils/elles ont tous des capacités permettant un progrès. Messieurs et Dames, posez vous les bonnes questions : « Si le monopole décide de partir, vous laisserez vous mourir de faim ? Si il décide de partir, pensez vous qu’il vous demandera la permission ? »

5 Les freins ? Le monopole et ses moyens. Apparemment il a main mise sur le port et pas que ! Les acolytes au monopole qui ne pensent qu’à leurs conforts et qui s’avouent vaincu depuis très longtemps face à lui. » sans eux, on est rien et blablabla…. » alors que c’est le contraire. Oui il y a effectivement encore du boulot dans certaines têtes…

6 Comment y remédier ? Ben, en y remédiant ! Associer les actes aux paroles, tout simplement. Création d’annuaires, d’un nouveau port, de contacts soudés ( bien sûr, le monopole paiera en petite coupure toutes celles et tous ceux qui n’hésiteront pas à pourrir nos avancées pour un petit billet en plus, on vous connait les gars !). L’éducation, les connaissances, l’entraide. Non, je ne vis pas dans un rêve, je fais activement partie de ceux et celles qui se bougent pour notre émancipation. Je bâtis avec mes moyens. A ce qu’il paraît, c’est « An lanmen ka lavé lot ! »

Alors ma question est la suivante :

« Mais qu’est-ce qu’on attend ? »

RICHÈS PÉYI A SÉ NOU MÈM ✊🏾

Cordialement

NEGAKTIF

PS : abonne toi et viens nous donner ton avis car Oui ici ton avis compte !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :